Informations diverses

Quelques informations complémentaires sur l'amour:


L'amour est un sentiment complexe et difficile à théoriser. Aucune théorie interpersonnelle ne peut prétendre avoir saisi la

complétude du sentiment amoureux.Contrairement à l'amitié qui est plus réaliste, l'amour est largement idéaliste.

Steinberg, en 1988, élabore sa théorie triangulaire de l'amour:

  • L'intimité        
  • L'engagement
  • La passion      

L'intimité correspond à la composante affective: on se sent proche, lié à l'autre,

l'interdépendance est forte.

L'engagement comprend une composante à court terme (décision d'aimer l'autre) et

une composante à long terme (poursuite de la relation amoureuse).

La passion est caractérisée par l'attirance physique et l'activation physiologique, c'est

la composante motivationnelle de l'amour.

Pour l'auteur, chacune des composantes se retrouvent à différent degrés dans toute

relation amoureuse. Selon lui, le niveau de chacune d'elles va déterminer le type de d'amour existant au sein de la relation.

Il en  distigue aini huit au total, allant de l'absence d'amour à l'amour idéal.

Les 8 types sont répertoriés sur le tableau suivant:

  Intimité
Passion Engagement 
Absence d'amour    
- - -
Attraction                  
+
-
-
Amour obsessif       
-
+
-
Amour romantique 
+
+
-
Amour vide              
-
-
+
Amour affection      
+
-
+
Amour vain              
-
+
+
Amour idéal             
+
+
+


Selon Fehr en 1988, les caractéristiques populaires de l'amour sont les suivantes:

  • Confiance : Prendre soin de l'autre

 

  • Honnêteté : Se soucier du bien être de l'autre

 

  • Amitié : Respect

 

  • Loyauté : Accepter l'autre tel qu'il est

 

  • Engagement : Soutenir l'autre

 

 


 En bref :

 

  •  Selon une étude récente, les gens heureux en amour résisteraient mieux à la grippe, alors que pour ceux qui connaissent un

deuil amoureux, la grippe serait plus dure à combattre.

 

  • Les Japonais auraient 45 rapports sexuels par an.


  • D'après un célèbre psychiatre français, Boris Cyrulnik, 10 % des gens ne tomberaient jamais amoureux.


  • 2/3 des Hongkongais n'ont qu'un seul partenaire sexuel dans leur vie.

 

  • Aux Etats- Unis, il existe des cliniques qui traitent la dépendance à  l'amour comme on soigne les toxicomanes.

 

  • Des recherches à propos de la génétique behavioriste démontrent que la propension au divorce serait génétique.   

Des études réalisées sur des jumeaux indiquent notamment  que si un des deux s'est marié à plusieurs reprises, son frère a connu

aussi de nombreuses histoires d'amour.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site